Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Will Battin


Photo :
© CNL

Will Battin

Audun-le-Tiche () Wezembeek-Oppem ()

Pseudonymes : W.B.

Will Battin naît en Lorraine et grandit à Esch-sur-Alzette vers 1918. Très tôt, il commence à s’intéresser à la musique, aux arts et à la littérature. Comme son camarade de classe et ami de longue date René Deltgen, Will Battin se produit sur scène au théâtre du Katholischer Jünglingsverein, sous la direction de Joseph Hurt. Après avoir passé son baccalauréat à l’École industrielle et commerciale d’Esch-sur-Alzette, il entame des études de piano au Conservatoire de musique de Liège, mais doit les abandonner prématurément pour des raisons financières. Il travaille alors dans le secteur de la chaussure et dirige notamment, à partir de 1935, la filiale de Bata dans la ville de Luxembourg. En 1954, il intègre le service linguistique du Conseil des ministres de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA). En 1965, il déménage à Bruxelles. Will Battin a fait partie du cercle des intellectuels impliqués dans Les Cahiers luxembourgeois, entre autres comme membre du comité de rédaction de 1948 à 1950. Il a entretenu des relations amicales avec Alphonse Arend, Emil Marx et Joseph-Émile Muller.

Les récits de Will Battin, souvent marqués par sa propre histoire et celle de sa famille, paraissent dans les années 1930 dans les publications de l’Association pour l’éducation populaire d’Esch-sur-Alzette ainsi que dans les périodiques Tribüne, Neuer Luxemburger Kalender, Neue Zeit et Les Cahiers luxembourgeois. Ces récits ont pour cadre le monde des petites gens et analysent le rôle de l’artiste dans la société. Ce dernier sujet est aussi au centre d’un long récit historique de Will Battin, intitulé Die Fusswaschung et consacré à l’évolution de Pieter Breughel l’Ancien, devenu peintre du peuple. Ce récit est publié dans le premier numéro d’après-guerre des Cahiers luxembourgeois. Un roman historique consacré à Friedrich von Spee et un drame de guerre qui portait le titre de travail Die Schüssel der Armen sont restés inachevés. Will Battin a écrit en outre des poèmes et des critiques musicales.

Cet article est signé Pierre Marson

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Will Battin
  • Titre des périodiques
    Hémecht (d') - La Patrie. Erausgi vun der Unio'n vun de Letzeburger Freihêtsorganisatio'nen
    Noms utilisés
    Will Battin
  • Titre des périodiques
    Neue Luxemburger Kalender (Der). Eine Publikation von Tony Jungblut
    Noms utilisés
    Will Battin
  • Titre des périodiques
    neue Zeit (Die) [1936-1940]. Monatsschrift für Demokratie, Geistesfreiheit und Kultur
    Noms utilisés
    Will Battin
  • Titre des périodiques
    Obermosel-Zeitung / OMZ
    Noms utilisés
    Will Battin
    W.B.
  • Titre des périodiques
    Tribüne (Die). Wochenzeitschrift für politisches und geistiges Leben
    Noms utilisés
    Will Battin

Études critiques

Membre

  • Jünglingsverein
  • Volksbildungsverein = Allgemeiner Volksbildungsverein für das Großherzogtum Luxemburg = Association d'éducation populaire

Archives

Citation:
Pierre Marson, « Will Battin », sous : , mise à jour du 13.07.2021, consulté le .