Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Maryse Krier


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Maryse Krier

Luxembourg

Maryse Krier passa son enfance à Dudelange et fréquenta le Lycée de jeunes filles à Esch/Alzette. De 1972 à 1977, elle étudia les lettres allemandes et anglaises au Centre universitaire de Luxembourg et à l'Université de la Sarre. À partir de 1977, elle enseigna au Lycée de garçons à Esch/Alzette et au Lycée technique Nic-Biever à Dudelange, où elle dirigeait pendant quinze ans une troupe de théâtre scolaire. De 1994 à 2013, elle enseigna l'allemand au Lycée Hubert-Clement à Esch/Alzette. En tant qu'auteure de manuels scolaires, Maryse Krier participa notamment à la réalisation de l'ouvrage didactique Das Eselsohr.

Depuis 1990, Maryse Krier publie des nouvelles et des poèmes e. a. dans Galerie et dans les anthologies des Walfer Bicherdeeg. Elle rassemble un choix de ses récits dans les recueils Auf langen Wegen (1998) et Allen Ernstes (2016). Sous forme de monologues ou de dialogues, en phrases longues à outrance et des descriptions fortement exagérées, ils dénoncent l’étroitesse d’esprit et la stupidité du petit bourgeois.

Par ailleurs Marys Krier fit paraître les récits Herzschlag, Das Haus am Fluss et Die Andere. Ses textes se caractérisent par un style direct, réaliste et serein. Elle évoque les difficultés relationnelles et met souvent l'accent sur des projets de vie féminins ainsi que sur les processus d'individualisation. Ce n'est qu'en assumant le passé par le biais d'un travail de mémoire qu'il est possible aux protagonistes de prendre des décisions essentielles. La nouvelle Die Begegnung s’inspire de Wahlverwandtschaften, ou Affinités électives, de Goethe, ce qui se traduit par l’emploi de maintes citations de Goethe à travers l’ouvrage. Le roman Die verbleibende Zeit traite à travers différentes perspectives le vécu émotionnel d’une maladie telle la leucémie. Pour la protagoniste du roman, la maladie s’avère être l’occasion de mettre en question sa vie de workaholic et de s’ouvrir à de nouvelles expériences donnant un sens à sa vie. Dans la nouvelle Ein starkes Band c’est la rencontre avec une femme ressemblant à une amie de jeunesse, qui incite la protagoniste de partir à la recherche de l’amie qui a disparu après le bac sans laisser de traces. Partant de la citation "Time will explain" de Jane Austen, l’histoire de la relation des deux jeunes femmes est examinée depuis ses débuts jusqu’aux retrouvailles à Villefranche-sur-mer. Là on apprend que c’était l’amour non perçu et non partagé par son amie qui a provoqué la fuite à Londres de la jeune lesbienne.

Le recueil de poésie Die poetische Katze de Maryse Krier est dédié à ses quatre chats. Il contient 34 pastiches de poèmes relatifs aux quatre saisons d’auteurs connus tels Eduard Mörike, Rainer Maria Rilke ou Stefan Zweig. Par de légers changements de texte, Maryse Krier construit un lien avec la vie d’un chat. Par ailleurs, chaque poème est accompagné d’une photo d’un des chats. Les textes originaux des poèmes se trouvent en annexe.

En 2000, Maryse Krier reçut le premier prix du concours littéraire Libertés de l'association Liberté de Conscience pour un extrait de l'ouvrage Herzschlag. En 2004, Herzschlag fut porté à l'écran par Léon Weis. Ce film, intitulé Martha, lui valut le Prix Achiel-Baes au festival du film du Benelux en 2005. Maryse Krier a été membre de la LSV jusqu'à la dissolution en 2016.

Cet article est signé Germaine Goetzinger

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Maryse Krier
  • Titre des périodiques
    Galerie. Revue culturelle et pédagogique
    Noms utilisés
    Maryse Krier

Études critiques

Distinctions

Membre

  • LSV - Lëtzebuerger Schrëftstellerverband [1986-2016]

Archives

Citation:
Germaine Goetzinger, « Maryse Krier », sous : , mise à jour du 20.07.2020, consulté le .