Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Mars Klein


Photo :
© Revue

Mars Klein

Luxembourg

Pseudonymes : Charles Berrend ; Aimé Dennewald ; Jean-Marie Eischen ; Frank Frey ; M.K. ; m.k. ; Nicolas [Der Randspalter / Rand-Spalter] ; Leo Roth

Après son baccalauréat au Lycée de garçons à Esch-sur-Alzette, Mars Klein étudie les lettres allemandes aux universités de Marbourg et de Trèves. De 1972 à 1985, il enseigne au Lycée de garçons à Esch-sur-Alzette, au Lycée technique Mathias Adam à Pétange et au Lycée technique Michel Lucius à Luxembourg. Il s’engage en faveur de l’introduction du luxembourgeois en tant que matière de l’enseignement secondaire et contribue au manuel scolaire Lëtzebuergesch Texter fir postprimär Schoulen. De 1985 à 1995, il est chargé du département littérature au sein du ministère de la Culture et défend entre autres la création du Centre national de littérature, les Journées littéraires de Clervaux et le statut d’artiste indépendant. En 1989, il est en outre membre fondateur de la Fondation Servais pour la littérature luxembourgeoise. De 1995 à son départ à la retraite en 2008, Klein réintègre l’enseignement secondaire et enseigne au Lycée Michel Rodange à Luxembourg.

Le cabaret est longtemps le domaine littéraire préféré de Mars Klein. De 1978 à 1981, il présente plusieurs spectacles en solo : K(l)eineswegs Kleinlaut, Für Fürst und Kleinvaterland, Klein aber Bürger et Auch Klein zu kriegen. Il dénonce l’esprit de soumission et petit-bourgeois, prône la transgression de la mentalité caractéristique de Kleinburg, c’est-à-dire du Luxembourg, et met en cause la vie culturelle, l’enseignement, l’Église et la monarchie. Une sélection de ses textes est réunie dans kleinvaterland - mein stück aus deinem testament. En 2012, il est de retour sur scène avec le programme de cabaret littéraire Adel braucht Tadel et en 2016 avec Päerd sinn och nëmme Mënschen, qu’il réalise avec le concours du pianiste Rudi Schubert.

Mars Klein se voue également à la littérature de voyage. Il débute sous le pseudonyme de Frank Frey avec la série de reportages Amerikanisches Reisejournal, parue de juin à juillet 1976 dans l’Escher Tageblatt. Par la suite, il consacre des récits de voyage à l’Amérique, à la Carélie, à l’Inde, à l’Espagne ou encore au Portugal et recueille des textes représentatifs d’auteurs de récits de voyage luxembourgeois et les rassemble dans l’anthologie commentée Die Luxemburger in der Welt (1995). Klein considère les voyages comme possibilité de découvrir de nouveaux horizons et de se rendre compte de la relativité et des limites de sa propre existence et de sa patrie. D’autre part, il collecte les textes de voyageurs étrangers au Luxembourg et les publie en collaboration avec Olivier Ortolani dans l’anthologie Luxemburg. Menschen und Landschaften (2001), qui comporte des impressions de voyage allant de l’ère de Goethe jusqu’à aujourd’hui, à travers lesquels le Luxembourg est présenté selon la perspective du visiteur étranger.

Enfin, Mars Klein joue un rôle dans le paysage médiatique. Il est collaborateur des publications Le Phare, Galerie et d’Lëtzebuerger Land, où il publie des feuilletons et des articles linguistiques et politico-culturels, consacrés entre autres au trilinguisme luxembourgeois et aux activités littéraires au Grand-Duché. Il anime en outre les séries Lëtzebuerg am 19. Jorhonnert et Länner-Landschafte-Leit sur RTL Radio Lëtzebuerg, qui donnent lieu à un acte de censure : dans le cadre de ses reportages sur la face cachée des États-Unis, on taxe Klein d’antiaméricanisme et de manque d’objectivité. Une émission prévue le 3 février 1984 est même annulée. Depuis qu’il est à la retraite, Klein est collaborateur indépendant de Radio 100,7, où il présente et commente des textes tirés des littératures luxembourgeoise et allemande. Un certain nombre de ces textes ont été légèrement retravaillés et rassemblés dans le volume Wat d’Hémecht war.

La pièce de théâtre Amerika! Amerika!, conçue en 1979, est restée inédite.

Cet article est signé Germaine Goetzinger

Publications

Participations diverses

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Galerie. Revue culturelle et pédagogique
    Noms utilisés
    Mars Klein
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Almanach. Red.: Georges Hausemer ; Gestalt.: Heng Ketter
    Noms utilisés
    Mars Klein
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Land (d') / d'Letzeburger Land / LL. unabhängige Wochenschrift für Politik, Wirtschaft und Kultur
    Noms utilisés
    Aimé Dennewald
    Jean-Marie Eischen
    Nicolas [Der Randspalter / Rand-Spalter]
    Mars Klein
    M.K.
  • Titre des périodiques
    Phare (Le). Kulturelle Beilage - Point de vue culturel
    Noms utilisés
    Mars Klein
    m.k.
    Leo Roth
  • Titre des périodiques
    Revue / Lëtzebuerger illustréiert Revue
    Noms utilisés
    M.K.
  • Titre des périodiques
    Tageblatt / Escher Tageblatt = Journal d'Esch. Zeitung fir Lëtzebuerg
    Noms utilisés
    Mars Klein
    Frank Frey

Études critiques

Membre

  • Fondation Servais
  • literatreff Clerf (Lesungen)

Archives

Citation:
Germaine Goetzinger, « Mars Klein », sous : , mise à jour du 18.12.2020, consulté le .