Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Nicolas Heinen


Photo :
© Wolfgang Osterheld/Collection CNL

Nicolas Heinen

Nikolaus Heinen
Niederkorn Luxembourg

Pseudonymes : N.H.

Nicolas Heinen est le frère de l’acteur et metteur en scène Eugène Heinen. Enfant, il s'installe avec sa famille à Troisvierges, où fréquente l’école primaire et l’école primaire supérieure. Après son baccalauréat en 1927 au Gymnase de Diekirch, il fait des études de théologie au Grand Séminaire à Luxembourg et est ordonné prêtre en 1933. Par la suite, il fait des études de lettres allemandes et classiques aux Cours supérieurs à Luxembourg et aux universités de Paris, Bonn et Heidelberg. À la fin de ses études, en 1939, il enseigne d’abord à l’École industrielle et commerciale ainsi qu’au Lycée de jeunes filles à Luxembourg. Après la Seconde Guerre mondiale, pendant laquelle il est muté en Allemagne, il enseigne l’allemand à l’École normale d’institutrices, devenue plus tard l’Institut pédagogique. Nicolas Heinen y est non seulement enseignant jusqu’en 1971, mais aussi aumônier.

Nicolas Heinen a été collaborateur de Luxemburger Wort, Die Warte-Perspectives, Marienkalender, Academia, Nouvelle Revue luxembourgeoise, nos cahiers, Heimat und Mission, Luxemburger Herz-Jesu Kalender et Rappel. Il a publié une étude consacrée à Gertrud von Le Fort et analysé l’œuvre de Nik Welter. En collaboration avec Robert Bruch, il a publié des textes consacrés à la vie et à l’œuvre de Josy Noesen. Dans Zeugnisse aus großer Zeit, Nicolas Heinen fait l’historique de la littérature mariale au Luxembourg.

Les poèmes, pièces radiophoniques et représentations scéniques de Nicolas Heinen se caractérisent par leur piété mariale, comme l’illustre Consolatrix Afflictorum, paru d’abord comme pièce radiophonique et, plus tard, en version scénique. Le recueil Der Postillion, dédié au père de Nicolas Heinen, dernier facteur luxembourgeois à se déplacer en diligence, contient des poèmes en allemand et en luxembourgeois, des traductions de textes latins ainsi que la troisième version du jeu scénique avec chœur Consolatrix Afflictorum.

Cet article est signé Roger Muller et Nicole Sahl

Publications

Participations diverses

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Academia. Mitteilungen aus dem Luxemburger Katholischen Akademiker-Verein
    Noms utilisés
    Nicolas Heinen
  • Titre des périodiques
    Heimat und Mission
    Noms utilisés
    Nicolas Heinen
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Herz-Jesu Kalender. hrsg. vom Kloster Howald
    Noms utilisés
    Nicolas Heinen
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    N.H.
    Nicolas Heinen
  • Titre des périodiques
    Marienkalender / Luxemburger Marienkalender / Lëtzebuerger Panorama
    Noms utilisés
    Nicolas Heinen
  • Titre des périodiques
    nos cahiers. Lëtzebuerger Zäitschrëft fir Kultur
    Noms utilisés
    Nicolas Heinen
  • Titre des périodiques
    Nouvelle Revue luxembourgeoise. publiée par l'Université populaire et l'Association catholique des étudiants luxembourgeois
    Noms utilisés
    Nicolas Heinen
  • Titre des périodiques
    Rappel. Organ vun der L.P.P.D. = organe de la Ligue luxembourgeoise des prisonniers et déportés politiques
    Noms utilisés
    Nicolas Heinen
  • Titre des périodiques
    Warte (Die) = Perspectives. Supplément culturel du Wort
    Noms utilisés
    Nicolas Heinen

Études critiques

Archives

Citation:
Roger Muller/Nicole Sahl, « Nicolas Heinen », sous : , mise à jour du 12.07.2021, consulté le .