Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Sabrina Kaufmann


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Sabrina Kaufmann

Taegu ()

Pseudonymes : Nyasa Ayase

Sabrina Kaufmann fréquente le Lycée de garçons d’Esch-sur-Alzette de 2007 à 2014, puis, à partir de 2015, l’École de commerce et de gestion où elle décroche, en 2017, un BTS d’assistante de direction. Lors de la remise des diplômes, elle est nommée lauréate du prix Françoise-Folmer créé par la FFCEL (Fédération des femmes cheffes d’entreprise au Luxembourg). Elle est autodidacte et anime depuis 2011 des ateliers de dessin manga, qu’elle propose également en ligne à partir de 2016. Depuis 2014, elle travaille en tant qu’illustratrice et mangaka indépendante. Une sélection de ses illustrations paraît en 2018 sous le titre Aesthetica. En 2019, elle participe à l’exposition Mangas Made in Luxembourg à l’Aalt Stadhaus de Differdange.

Sabrina Kaufmann illustre des publications d’auteurs luxembourgeois, comme les livres pour enfants Kee fäert d’Lilli de Jeff Herr, De Molbier de Sven Wohl et 3 clever Butzen de Henri Losch. De plus, elle fournit les illustrations des quatrième et cinquième volumes de la série de science-fiction Hammanon de Claude Peiffer. En 2020 paraît la bande dessinée Fortific(a)tions, à l’occasion du 25ème anniversaire de l’inscription des vieux quartiers et des fortifications de la ville de Luxembourg sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, fruit de la collaboration entre six dessinateurs et trois scénaristes. Sabrina Kaufmann et John Rech prennent la collection de tableaux du Palais grand-ducal comme point de départ pour raconter l’histoire de la ville.

À quatorze ans, Sabrina Kaufmann commence à écrire et à illustrer ses propres histoires et à les diffuser à compte d’auteur. Elle publie ainsi Ekstay 1 (2008), Ekstay 2 – Destruction (2009), Sweet Pleasure 1 (2010), La Valse des aristocrates (2011), Sweet Pleasure 2 (2012) et Falledenya (2012). Pour ses bandes dessinées et ses mangas, Kaufmann se laisse inspirer par les petits troubles de la vie quotidienne ou par la littérature et l’histoire. Son premier manga destiné au grand public, Cupcake Diary (2014), paru en français, et la suite, Muffin Mag (2016), parue simultanément en français et en anglais, rassemblent de petites vignettes humoristiques dans lesquelles l’auteure décrit le quotidien de jeunes adultes, et plus particulièrement les scènes d’école, les relations amoureuses et les amitiés qui se nouent dans un monde de jeune fille. De courts passages métafictionnels proposent en outre une réflexion sur les processus d’écriture et d’inspiration. Une tout autre approche caractérise le manga en noir et blanc Ordalium, que Kaufmann publie en 2015. Dans un cadre fictionnel bien défini, Ordalium raconte une aventure de cape et d’épée autour des thèmes de l’amitié, de la trahison et de l’amour absolu. La brochure publicitaire manga Memories of the Château d’Urspelt (2017) convie, elle, à une brève incursion dans l’histoire. Dans Illustrated Fairytales (2019), Kaufmann se tourne vers les contes de fées des frères Grimm, de Hans Christian Andersen et de Giambattista Basile. Elle s’intéresse particulièrement à leurs aspects symboliques et psychologiques, comme l’illustrent les brèves analyses qui complètent le livre. Comme dans quelques œuvres précédentes, elle décrit également le processus de création et contourne le caractère fictionnel des contes de fées dans des passages qui jettent de manière ludique un œil en coulisses.

Sabrina Kaufmann publie par ailleurs des histoires manga dans le magazine pour jeunes Slam! et sur différents sites internet. Elle figure, aux côtés de Marc Angel, Andy Genen, Roger Leiner, Robert Soisson, Fernand Weirich et autres, parmi les cartoonistes et illustrateurs présentés dans l’anthologie Humoristic Luxembourg, publiée en 2017 par la CartoonArt.lu asbl.

Cet article est signé Nathalie Jacoby

Publications

Participations diverses

Études critiques

Membre

  • D’Frënn vun der 9. Konscht a.s.b.l. = Les amis du 9e art a.s.b.l.
Citation:
Nathalie Jacoby, « Sabrina Kaufmann », sous : , mise à jour du 17.12.2020, consulté le .