Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Nicolas Lefrançois


Photo :
© Droits réservés / Alle Rechte vorbehalten

Nicolas Lefrançois

Le Raincy ()

Pseudonymes : Antoine Delautre ; Patrice Dubois

De 1975 à 1987, Nicolas Lefrançois fréquente l’enseignement primaire et secondaire à Aulnay-sous-Bois et à Villepinte. Entre 1987 et 1990, il obtient un DEUG en Administration économique et sociale à l’Université Paris X Nanterre, suivi, de 1990 à 1994, d’un Bachelor en Arts plastique, spécialisation bande dessinée, à l’Institut supérieur d’Arts St-Luc à Bruxelles. Après cinq ans passées en librairie à Bruxelles, il s’installe dans la province de Luxembourg belge. Depuis 2008, il donne des cours de français au Luxembourg dans des écoles de langues et à l’Institut national d’administration publique (INAP). En 2016, il devient professeur de français langue étrangère auprès des Institutions européennes à Luxembourg. En parallèle, il fait des études de langues et sociolinguistique, passant d’un Master en Didactique du Français langue étrangère en 2013/2014 à Grenoble, à un Master 2 en Sociolinguistique et analyse des discours médiatiques à Montpellier en 2014/2015 et à un Doctorat en sciences du langage à Montpellier entre 2015 et 2020. Sa thèse de doctorat Gestion du plurilinguisme au Grand-Duché de Luxembourg (Paris, L’Harmattan, 2021) porte, comme ses autres publications scientifiques, sur la situation linguistique du Luxembourg et sur l’évolution et la place du français dans cet univers multilingue.

En 2001, Nicolas Lefrançois fonde avec son épouse Claudine Furlano Zoom éditions, maison luxembourgeoise qui se spécialise dans la littérature jeunesse et enfantine souvent multilingue. Nicolas Lefrançois est l’auteur et/ou l’illustrateur de livres pédagogiques de lecture pour les enfants dans le préscolaire, comme Le voyage au bout de ma chambre (2002), Lucie aime les histoires [2002] ou encore Les aventures de Johnny Lapin [2002], sur un détective à la ferme. Ces livres bilingues existent avec traduction allemande, anglaise, italienne, espagnole ou luxembourgeoise. Avec Claudine Furlano, il écrit et crée le conte Tiramisù, ou comment l’hiver devient agréable [2003] sur un cuisinier inventif, qui aide à mieux supporter l'hiver, suivi d’une recette du dessert italien homonyme. Sous le pseudonyme de Patrice Dubois, il raconte dans Gentil ment (2004) l'histoire d'un menteur invétéré, illustrée par Clemens Habicht. Monsieur Loiseau (2011) traite d‘un gardien de prison qui aime les oiseaux et compare parfois les prisonniers dont il a la charge à des oiseaux en cage. Nicolas Lefrançois publie en outre des romans pour la jeunesse, retraçant des épisodes fictifs de la jeunesse de personnages devenus célèbres par la suite, comme un sultan égyptien du XIIe siècle dans Saladin, l’enfant sage (2011) ou une femme politique israélienne dans Golda Meir, de bois et de feu (2013).

Nicolas Lefrançois illustre également les ouvrages d’autres auteurs édités chez Zoom, comme Tanguy Pay ou Jessica Reuss-Nliba et Didier Reuss. Sous le pseudonyme d'Antoine Delautre, il signe les illustrations de la collection de livres illustrés de vulgarisation scientifique Atomes crochus de Pauline Neveu.

Cet article est signé Nicole Sahl

Publications

Études critiques

Citation:
Nicole Sahl, « Nicolas Lefrançois », sous : , mise à jour du 22.12.2021, consulté le .