Jean Portante

Pseud.: J.P. ; Fred Lenz

Differdange


Photo: Jean Portante
Jean Portante
Photo: ©

Fils de parents italiens, Jean Portante grandit à Differdange. Il fréquente le lycée à Esch/Alzette et fait des études de lettres françaises à Nancy. Il commence par enseigner le français au lycée. À cette époque, il s'engage politiquement au sein de la LCR. Sous le pseudonyme de Fred Lenz paraissent des articles politiques dans Klassenkampf. En 1983, il s'installe à Paris comme écrivain indépendant. Depuis, il vit en alternance à Paris et à Luxembourg. Il effectue des séjours étendus à l'étranger, entre 1987 et 1990 à Cuba, où il travaille comme lecteur d'édition et traducteur, pui,s entre 1996 et 1999, à Bruxelles. Il est écrivain, traducteur, éditeur, journaliste et enseignant au Centre de langues (à présent Institut national des langues). Jean Portante anime des émissions pour Radio 100,7 et fonde le supplément Livres-Bücher en 1996. Depuis 1997, il est membre de la rédaction et de la direction de l'hebdomadaire Le Jeudi, dans les colonnes duquel il anime les rubriques Les portraits du Jeudi, Un monde immonde et Les mots voyageurs. En outre, il dirige les séries de poésie Graphiti (depuis 1992) et Radiographies (depuis 2002) aux Éditions Phi.

Sur le plan littéraire, Jean Portante débute dans les années 1980 en tant que poète, influencé au départ par la poésie française, de Baudelaire au surréalisme. Dans la phase suivante, il se livre à une série d'expériences, en réalisant notamment des collages dans la tradition de la Beat Generation américaine. Depuis la parution du recueil Ouvert fermé, la poésie de Jean Portante se caractérise par une densification au niveau de l'expression poétique et un langage plus concis. Ses sujets de prédilection sont les lieux intermédiaires existentiels et les espaces limites, l'orientation au milieu d'un monde labyrinthique, le rapport entre la mémoire et l’oubli ainsi que sa relation avec une langue littéraire qui n'est pas sa langue maternelle (L'Étrange langue, Le travail du poumon, En réalité et La réinvention de l’oubli. Le recueil de poèmes Conceptions est un hommage littéraire à la mère de l’auteur décédée à l’Hôpital Émile-Mayrisch à Esch/Alzette.

En 1999, Jean Portante dédie l'étude Allen Ginsberg. L'Autre Amérique au principal représentant de la Beat Generation qu'il rencontre lors des soirées de poésie de Struga (Macédoine) en 1986. Portante est également l’éditeur du volume des Oeuvres d’Edmond Dune portant sur la poésie, un auteur sur lequel il a publié des articles dans les revues transcrit (2009) et ici é là (2009).

Le deuxième volet dans l'œuvre de Jean Portante est la prose narrative, à laquelle il se consacre depuis la fin des années 1980. Ses récits et ses romans se distinguent par des formes de narration non linéaires. L'auteur aime se livrer à des réflexions sur le processus de l'écriture. Les textes se caractérisent par une intertextualité marquante. Un ouvrage clé est le roman de migration et d'évolution psychologique fortement autobiographique Mrs Haroy, ou, La mémoire de la baleine. Il raconte à la première personne l'enfance du narrateur au Luxembourg dans les années 1950. Les conflits d'identité d'un enfant d'immigrés, perdu entre deux mondes culturels et linguistiques, sont racontés sous forme de rétrospective avec le recul acquis à l'âge adulte. Le narrateur mène une réflexion sur la manière dont il a assumé le passé par le biais de l'écriture. Le principal sujet du roman sont les relations entre la migration, le déracinement, l'entretien du souvenir et la littérature. L'existence précaire de l'immigré entre son pays d'origine et son pays d'accueil est symbolisée par la baleine, un mammifère marin qui, à l'origine, vivait sur la terre ferme. Mrs Haroy est réédité sous le titre La Mémoire de la baleine par la maison d'édition bordelaise Le Castor Astral en 1999. Une réédition luxembourgeoise paraît en 2008.

Suite au grand tremblement de terre, en 2009, dans le Abbruzzes, d'où sa famille est originaire, il publie avec Anna Maria Galeota un Diario incrociato di un Terremoto / Journal croisé d’un Tremblement de terre. Le recueil de poésies Après le tremblement prend pour sujet le tremblement comme ébranlement du lieu de l’origine à un niveau symbolique et suit ses répercussions jusque dans le rapport de l’auteur à son langage poétique. 

C’est également à ce tremblement que fait encore référence le titre du roman L’Architecture des temps instables (2015), dont la couverture se sert d’une photo prise par l’auteur représentant un échafaudage devant un édifice à L’Aquila. Le roman raconte d’histoire de trois, quatre générations d’une famille d’origine italienne dispersée dans le monde, e.a. au Luxembourg. A l’aide de plusieurs fils narratifs, racontés à la première personne par différents protagonistes, le roman mène le lecteur non seulement à plusieurs endroits en Europe et à Cuba, mais aussi à travers les méandres de l’histoire familiale et de la relation entre pères et fils. Ce faisant, il écrit l’histoire du XXe siècle 'instable', de la Première Guerre mondiale à nos jours, et en sonde les labyrinthes politiques et idéologiques.

L'œuvre dramatique de Jean Portante comprend le texte de l'ouvrage collectif Le mariage de Pythagore, la tragédie philosophique Destin destinationHexaméron. Dernier jour et Orphée au pays des mortels.

Par ailleurs, Jean Portante publie des poèmes, des récits et des essais dans des anthologies et des recueils comme Lëtzebuerger Almanach, Poésie internationale, Regards d'écrivains, Bassin minier, Intercity, Au fil du temps, Un siècle d'immigration au Luxembourg, Anthologie poétique amoureuse (2010) et Jours enfantins au royaume du Luxembourg (2010), l’anthologie des Journées littéraires des Walferdange. En outre, il participe à l'audio-anthologie Le pays aux trois frontières et publie des textes e.a. dans abril, Les Cahiers luxembourgeois, forum, Galerie, Grénge Spoun, Krautgarten, Le Monde n’est pas rond, Le Phare, Prisma latinoamericano (La Havane), Tageblatt et son supplément Livres-Bücher ainsi que Zeitung vum Lëtzebuerger Vollek.

Jean Portante présente la littérature luxembourgeoise à un public francophone international par le biais de recueils de textes, comme le dossier La littérature luxembourgeoise d'aujourd'hui dans la revue littéraire francophone Europe, et l'Anthologie luxembourgeoise (Echternach- Trois-Rivières, 1999). Il est cofondateur et coéditeur de la revue Inuits dans la jungle (Pantin, depuis 2008) et directeur littéraire de la revue transkrit du Centre culturel Kulturfabrik à Esch/Alzette.

Jean Portante réalise également des traductions vers le français de textes lyriques et narratifs. Il traduit notamment du luxembourgeois le roman Mass mat dräi Hären de Guy Rewenig (La cathédrale en flammes) ou des recueils de poésie de Stefano Benni, Pierre Joris, Jerome Rothenberg, Daniel Samoilovich et Juan Gelman à partir de l'anglais, de l'espagnol et de l’italien. Sous le titre Avec du soleil sous la semelle il établit et traduit vers le français, en 2016, une anthologie bilingue de poésie mexicaine contemporaine. De plus, il est traducteur ou co-traducteur de textes à partir de l'allemand, de l'italien, du portugais, du roumain, du slovaque et du turc.

Des textes, autant des textes isolés que des ouvrages entiers, de Jean Portante ont été traduits dans de nombreuses langues. Ainsi, Ouvert fermé est publié en espagnol et en italien. Effaçonner et La réinvention de l’oubli sont édités en espagnol. Point est traduit en anglais et en allemand, tandis que Mrs Haroy, ou, La Mémoire de la baleine paraît en roumain, en italien, en allemand et en hongrois. Enfin, Mourir partout sauf à Differdange fut édité en roumain et L'arbre de la disparition est traduit en arménien (2008). Faiz Softić a traduit quelques poèmes pour le journal bosniaque Bihor (2012).

En 1987, Jean Portante fonde le Festival international de poésie à Luxembourg en collaboration avec Pierre Joris. De 1995 à 2003, il est coorganisateur des Journées littéraires de Mondorf avec Anise Koltz. En 1996, il fait partie des fondateurs de l'Académie européenne de poésie qu'il quitte en 2006. Jean Portante est aussi membre du PEN Club français, du jury du Prix Apollinaire et de l'Académie Mallarmé. Il est pendant un moment membre de la LSV.

Jean Portante a reçu un grand nombre de prix et distinctions littéraires. En 1990, il est récompensé au Concours littéraire national en 1990. En 1986, il se voit remettre le Prix Rutebeuf pour Horizon, Vertige & Italie intercalaire et, en 1993, le Prix Tony-Bourg pour Ouvert fermé. En 1994, Mrs Haroy, ou, La Mémoire de la baleine lui vaut le Prix Servais. En 2003, il reçoit le Prix Mallarmé pour L'Étrange langue et, la même année, la Société des gens de lettres lui décerne le Prix de poésie Louis-Montalte pour l'ensemble de son œuvre poétique. En 2011, il se voit attribuer le Prix Batty Weber pour son oeuvre, et il est auteur en résidence à la médiathèque de Florange (F). Pour son roman L’Architecture des temps instables il reçoit le Prix Servais 2016. Comme Pol Greisch et Guy Rewenig, il fait ansi partie des écrivains ayant reçu ce prix à deux reprises.

Pierre Marson

Œuvres

Titre Année Langue Genres yearsort
Feu et boue
Jean Portante [Auteur]
1983
FRE
1983
L'instant des nœuds. (Poèmes)
Jean Portante [Auteur]
1984
FRE
1984
Méandres
Jean Portante [Auteur]
1985
FRE
1985
Horizon, vertige & Italie intercalaire
Jean Portante [Auteur]
1986
FRE
1986
Projets pour un naufrage prémédité. Récit
Jean Portante [Auteur]
1987
FRE
1987
Un deux cha cha cha. Roman
Jean Portante [Auteur]
1990
FRE
1990
Ex-odes. (Poèmes cubains 1987-1990)
Jean Portante [Auteur]
1991
FRE
1991
Mrs Haroy, ou, La Mémoire de la baleine. Chronique d'une immigration
Jean Portante [Auteur]
1993
FRE
1993
Ouvert fermé. Poèmes
Jean Portante [Auteur]
1994
FRE
1994
Effaçonner. Poèmes. Dessins Marek Szczesny
Jean Portante [Auteur]
1996
FRE
1996
Le mariage de Pythagore. [Texte: Jean Portante]
Jean Portante [Auteur]
[1996]
FRE
1996
Destin destination. Une tragédie
Jean Portante [Auteur]
1998
FRE
1998
Allen Ginsberg. L'autre Amérique
Jean Portante [Auteur]
1999
FRE
1999
La mémoire de la baleine. Roman
Jean Portante [Auteur]
1999
FRE
1999
Point. Poèmes
Jean Portante [Auteur]
1999
FRE
1999
La pluie comme un oeil
Jean Portante [Auteur]
2001
FRE
2001
L'étrange langue
Jean Portante [Auteur]
2002
FRE
2002
Mourir partout sauf à Differdange. Roman
Jean Portante [Auteur]
2003
FRE
2003
L'arbre de la disparition
Jean Portante [Auteur]
2004
FRE
2004
La cendre des mots. L'origine est passée par là. Poèmes 1989-2005
Jean Portante [Auteur]
2005
FRE
2005
Les amants, le souffle. Sur des créations originales numériques de Génia Golendorf [traduit en italien par Maria Luisa Caldognetto]
Jean Portante [Auteur]
2006
FRE ITA
2006
Je veux dire [suivi de] Un oiseau s’est posé sur tes lèvres. d'Yves Namur
Jean Portante [Auteur]
2007
FRE
2007
Le travail du poumon
Jean Portante [Auteur]
2007
FRE
2007
En réalité. Poèmes. Avec des illustrations de Robert Brandy
Jean Portante [Auteur]
2008
FRE
2008
Ce qui advient et ce qui n'advient pas. Avec 12 sérigraphies de Robert Brandy.
Jean Portante [Auteur]
2010
FRE
2010
Diario incrociato di un Terremoto = Journal croisé d’un Tremblement de terre. Préface: Maria Luisa Caldognetto
Anna Maria Galeota [Auteur]
Jean Portante [Auteur]
2010
ITA FRE
2010
La réinvention de l'oubli
Jean Portante [Auteur]
2010
FRE
2010
Hexaméron. Dernier jour. [suivi de] Orphée au pays des mortels
Jean Portante [Auteur]
2011
FRE
2011
Conceptions. Poèmes ; dessins de Robert Brandy
Jean Portante [Auteur]
2012
FRE
2012
Après le tremblement
Jean Portante [Auteur]
2013
FRE
2013
Florange sans fin. Joël Leick, photographies ; Jean Portante, texte
Jean Portante [Auteur]
2013
FRE
2013
Le fabricant d'âmes. Travaux à l'encre de Bob Verschueren ; textes de Jean Portante
Jean Portante [Auteur]
2013
FRE
2013
Le travail de la baleine. Poèmes 1983 - 2013. [postface: Lionel Ray]
Jean Portante [Auteur]
2014
FRE
2014
L’Architecture des temps instables. Roman
Jean Portante [Auteur]
2015
FRE
2015
Le judas de la porte = het kijkgat in de voordeur. Jean Portante (gedichten=poèmes) ; Katarina Rudebeck (fotografie en tekeningen=photographies et dessins)
Jean Portante [Auteur]
2015
FRE DUT
2015

Traductions et adaptations par l'auteur

Titre Année Langue Genres yearsort
La dernière traversée de la Manche. Poèmes. [Traduction: Jean Portante et al., avec la collaboration de l'auteur]
Pierre Joris [Auteur]
Jean-Paul Junck [Traducteur]
Jean Portante [Traducteur]
1995
FRE
1995
Hiver clinique. Poèmes. [Traduction : Jean Portante et al.]
Ioana Craciunescu [Auteur]
Jean Portante [Traducteur]
1996
FRE
1996
Épiphanie de l'alphabet. Choix de poèmes 1954-1992 = Epifania dell'alfabeto. Traduit de l'italien par Maria Luisa Caldognetto et Jean Portante
Maria Luisa Spaziani [Auteur]
Maria Luisa Caldognetto [Traducteur]
Jean Portante [Traducteur]
1997
ITA FRE
1997
La cathédrale en flammes. Roman. Traduit du luxembourgeois par Jean Portante
Guy Rewenig [Auteur]
Jean Portante [Traducteur]
1997
FRE
1997
La vedova Goldoni. Atto unico = La veuve Goldoni Acte unique. Traduit de l'italien par Maria Luisa Caldognetto et Jean Portante
Maria Luisa Spaziani [Auteur]
Maria Luisa Caldognetto [Traducteur]
Jean Portante [Traducteur]
1997
ITA FRE
1997
Obscur ouvert. Poèmes. Traduits de l'espagnol - Argentine - par Jean Portante.
Juan Gelman [Auteur]
Jean Portante [Traducteur]
1997
FRE
1997
Christ, with urban fox = Christ, avec renard urbain. Poèmes. [Édition bilingue. Traduction : Jean Portante et al.]
John F. Deane [Auteur]
Jean Portante [Traducteur]
1999
ENG FRE
1999
La nuit avant de monter à bord. Traduit de l'espagnol - Argentine - par Jean Portante
Daniel Samoilovich [Auteur]
Jean Portante [Traducteur]
2001
FRE SPA
2001
Salaires de l'impie et autres poèmes. Traduit de l'espagnol - Argentine - par Jean Portante
Juan Gelman [Auteur]
Jean Portante [Traducteur]
2002
FRE
2002
Un nirvana cruel. Poèmes 1980-2000. Traduit de l'anglais - États- Unis - par Jean Portante
Jerome Rothenberg [Auteur]
Jean Portante [Traducteur]
2002
FRE
2002
Par-dessus l'épaule du poème. Poèmes. [Traduction collective du slovaque par Jana Boxberger, Werner Dürrson, Annouk Jeannon, Alain Lance, Jean Portante et Lionel Ray]
Milan Richter [Auteur]
Jean Portante [Traducteur]
2005
FRE
2005
Une étrange odeur de monde = Con raro olor a mundo. Anthologie poétique. Víctor Rodríguez Núñez, trad. de l'espagnol (Cuba) par Jean Portante
Víctor Rodríguez Núñez [Auteur]
Jean Portante [Traducteur]
[2011]
SPA FRE
2011
Blues en seize et autres poèmes. Stefano Benni ; traduction de l'italien par Jean Portante
Stefano Benni [Auteur]
Jean Portante [Traducteur]
2013
FRE
2013
Avec du soleil sous la semelle: Onze poètes mexicains d'aujourd'hui. Anthologie bilingue établie, préfacée et traduite par Jean Portante
Jean Portante [Traducteur]
Jean Portante [Éditeur / rédacteur]
2016
SPA FRE
2016
Canto diurno. Choix de poèmes 1972-2014. Avant-dire de Charles Bernstein ; traduit de l'anglais par Jean Portante, ... [et al.]
Pierre Joris [Auteur]
Jean Portante [Traducteur]
2017
FRE
2017

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
abril
Jean Portante
Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
Jean Portante
Europe. revue littéraire mensuelle
Jean Portante
forum. fir kritesch Informatioun iwer Politik, Kultur a Relioun
Jean Portante
Galerie. Revue culturelle et pédagogique
Jean Portante
Jeudi (Le). l'hebdomadaire luxembourgeois en français
Jean Portante
Klassenkampf. Zentralorgan der Ligue communiste révolutionnaire
Fred Lenz
Krautgarten. Forum für junge Literatur im deutschen Sprachgebiet
Jean Portante
Lëtzebuerger Almanach. Red.: Georges Hausemer ; Gestalt.: Heng Ketter
Jean Portante
Livres - Bücher. Un supplément du Tageblatt
J.P.
Jean Portante
Phare (Le). Kulturelle Beilage - Point de vue culturel
Jean Portante
Tageblatt / Escher Tageblatt = Journal d'Esch. Zeitung fir Lëtzebuerg
Jean Portante
transkrit. Revue littéraire - Zeitschrift für Literatur
Jean Portante
WOXX / Grénge Spoun. déi aner Wochenzeitung = l’autre hebdomadaire
Jean Portante
Zeitung vum Lëtzebuerger Vollek / Zeitung vum Letzeburger Vollek / ZLV. Zentralorgan der KPL
Jean Portante

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
1993 La poésie luxembourgeoise de langue française. In: Mémoires de l’Académie nationale de Metz. Année 174 = Série 7, t. 6(1993), p. 183-204
1995 Éloge d'un romancier dans un contexte littéraire difficile. In: Remise du Prix Servais 1994 à Monsieur Jean Portante, p. 7-14
1995 Remise du Prix Servais 1994 à Monsieur Jean Portante
Bertrand Westphal
1996 Orphée ou l'art d'avancer à reculons. Temps et Histoire dans les romans de Jean Portante. In: Versants. Revue suisse des littératures romanes. Band 29 (1996). p. 75-89.
Gaspard Hons
1997 Deux poètes luxembourgeois : Jean Portante et Emile Hemmen. In: Le Mensuel littéraire et poétique, n 248, Januar 1997, S.11.
1998 La baleine comme métaphore de l'exil et de la mémoire chez Jean Portante. In: Études romanes, XIV, 1998, p. 31-44.
1999 Dictionnaire de la francophonie luxembourgeoise, suivi d’une Anthologie d’auteurs francophones luxembourgeois contemporains. [Cahiers francophones d’Europe Centre-Orientale; Hors série]
Alain Weins
1999 "Kann Poesie die Welt verändern?" Die Geschichte der Mondorfer Dichtertage
Corina Mersch (Corina Ciocârlie)
1999 Un miroir aux alouettes. Petit dictionnaire de la pensée nomade.
2003 der aufstand der allliteraten. eine subjektive chronologie des zickzackkurses der federhalter. notizen zur entwicklung der luxemburger literatur in der zweiten jahrhunderthälfte
jén (Jérôme Netgen)
2003 In der Sprachkolonie. Lyrik von Jean Portante. In: Tageblatt 16.01.2003.
2005 Précis d’histoire de la littérature en langue luxembourgeoise
2006 Portante, tout feu tout fiel. Portrait du poète le plus primé du Grand-Duché. In: La Voix du Luxembourg 01.012.2006.
Marek Sojka
2007 Jean Portante, le thème d’exil dans son œuvre. [Thèse sous la direction de Mgr. Marcela Poučová, Ph.D.] Université de Brno [Wissenschaftliche Abschlussarbeit = Mémoire scientifique]
Jeanne E. Glesener
2008 La littérature de l’(im)migration. In: Identitäts(de)konstruktionen, p. 111-129
[2009] Bibliographie sélective de Jean Portante, avec articles et contributions, faite par le CNL [jusqu’en 2009]
Jeanne E. Glesener
2009 "Une récupération de l'espace perdu par l'acte d'écriture". Etude comparée de trois écrivains migrants: Kazuo Ishiguro, Jean Portante et Zafer Şenocak. Thèse présentée et soutenue publiquement par Jeanne Elisabeth Glesener
Tonia Raus
2010 Differdange, Terres Rouges ou l’ancrage identitaire chez Jean Portante. In: Mutations et perspectives du bassin minier, No 1, 2010, S. 63-72
Tonia Raus
2010 La mise en abyme chez Georges Perec. Avec application des résultats théoriques à un corpus d’écrivains francophones luxembourgeois : Jean Portante et Jean Sorrente. Thèse de doctorat : Université du Luxembourg / Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
2010 Scrittori italiani in Lussemburgo. Antologia di autori italiani, a cura di Roberta Alberotanza [extraits de textes, biographies & bibliographies]
2011 Jean Portante, écrivain lyrique et engagé. In: Prix Batty Weber. Jean Portante [prix national de littérature 2011], p. 3-17
2012 Ecrire est un métier qu’on apprend tout seul. Rencontre avec Jean Portante. Propos recueillis par Sara Agostini et Sarah Hargarten. In: Den Tëntefleck. Schülerzeitung vum Lycée Hubert Clément. Nummer 1, Juli 2012, S. 14-15.
2012 Jean Portante. In: Passages et ancrages en France. Dictionnaire des écrivains migrants de langue française (1981-2011). Ed. par Ursula Mathis-Moser et Birgit Mertz-Baumgartner, p. 713-715
Lionel Ray
2012 La géographie mentale de Jean Portante. In: Prix Batty Weber. Jean Portante [prix national de littérature 2011] p. 19-21
Romain Butti
2013 "Dazwischen [...] wird für uns immer dieses Stück Luxemburg bleiben, wie ein glänzendes, schönes und unnützes Teil" : Aspekte des Interkulturalität in der luxemburgischen Gegenwartsliteratur. Erörterungen am Beispiel der Autoren Jean Portante, Guy Helminger, Anise Koltz und Ian de Toffoli [Wissenschaftliche Abschlussarbeit / Thèse]
2013 Dictionnaire des écrivains francophones classiques: Belgique, Canada, Québec, Luxembourg, Suisse romande
2013 Whales, Ghosts and Nomads. Pierre Joris - Jean Portante Exchange. In: Transkrit Nr. 5, Février 13, p. 37-46
Corina Ciocârlie
2014 Prendre le large [Ausstellungskatalog-Catalogue d'exposition]
Tonia Raus
2017 "Histoire à développer" : dans les carnets de Jean Portante. In: Aufbewahrt! = À Conserver!, S. 366-377
2017 Remise du Prix Servais 2016 à Monsieur Jean Portante

Études critiques sur les œuvres individuelles

Titre Année
L'instant des nœuds. (Poèmes) 1984
Projets pour un naufrage prémédité. Récit 1987
Un deux cha cha cha. Roman 1990
Ex-odes. (Poèmes cubains 1987-1990) 1991
Mrs Haroy, ou, La Mémoire de la baleine. Chronique d'une immigration 1993
Ouvert fermé. Poèmes 1994
Effaçonner. Poèmes. Dessins Marek Szczesny 1996
Le mariage de Pythagore. [Texte: Jean Portante] [1996]
La cathédrale en flammes. Roman. Traduit du luxembourgeois par Jean Portante 1997
Obscur ouvert. Poèmes. Traduits de l'espagnol - Argentine - par Jean Portante. 1997
Destin destination. Une tragédie 1998
Allen Ginsberg. L'autre Amérique 1999
La mémoire de la baleine. Roman 1999
Point. Poèmes 1999
L'étrange langue 2002
Salaires de l'impie et autres poèmes. Traduit de l'espagnol - Argentine - par Jean Portante 2002
Un nirvana cruel. Poèmes 1980-2000. Traduit de l'anglais - États- Unis - par Jean Portante 2002
Mourir partout sauf à Differdange. Roman 2003
L'arbre de la disparition 2004
La cendre des mots. L'origine est passée par là. Poèmes 1989-2005 2005
Le travail du poumon 2007
En réalité. Poèmes. Avec des illustrations de Robert Brandy 2008
L'envers du sable. Poèmes. Avec une préface de Jean Portante et des dessins de Jean-Marie Cherruault 2009
Diario incrociato di un Terremoto = Journal croisé d’un Tremblement de terre. Préface: Maria Luisa Caldognetto 2010
La réinvention de l'oubli 2010
Conceptions. Poèmes ; dessins de Robert Brandy 2012
Après le tremblement 2013
Blues en seize et autres poèmes. Stefano Benni ; traduction de l'italien par Jean Portante 2013
Le fabricant d'âmes. Travaux à l'encre de Bob Verschueren ; textes de Jean Portante 2013
Le travail de la baleine. Poèmes 1983 - 2013. [postface: Lionel Ray] 2014
L’Architecture des temps instables. Roman 2015

Archives

Liens externes

Prix littéraires

Nom Prix-Mention Œuvre primée Année
Concours littéraire national Mention spéciale du jury - Texte en prose Projets pour un naufrage prémédité 1986
Prix Rutebeuf de poésie Horizon, vertige et Italie intercalaire 1986
Concours littéraire national Prix - poésie Journal d'ici & d'ailleurs (dans le cimetière de la poésie) 1990
Concours littéraire national Prix - nouvelle Qui a peur de Moby Dick? 1992
Prix Tony Bourg Ouvert fermé 1993
Prix Servais Prix Servais Mrs Haroy, ou, la mémoire de la baleine 1994
Prix de poésie Louis Montalte de la Société des Gens de Lettres (Paris) Prix de poésie Louis Montalte (pour l'ensemble de son oeuvre) 2003
Prix Mallarmé L'étrange langue 2003
Résidence d'auteurs au Théâtre national du Luxembourg (Luxembourg) 2010
Prix Batty Weber (Prix national de littérature) Prix Batty Weber (Prix national de littérature, décerné pour l'ensemble de l'oeuvre) 2011
Prix International de littérature francophone Benjamin Fondane 2012
Prix Pétraque (Cénacle européen francophone) Le travail de la baleine 2014
Prix Servais Prix Servais L'Architecture des temps instables 2016
Printemps Poétique transfrontalier Avec Eric Piette (Wallonie), Jean Portante (Luxembourg), Loïc Demey (Lorraine), Natascha Denner (Sarre), Martina Weber (Rhénanie-Palatinat), accompagnés par Ro Gebhardt. 2017

Membre

Nom
Académie européenne de poésie
LSV - Lëtzebuerger Schrëftstellerverband [1985-2016]
Mondorfer Dichtertage
PEN Club français
Printemps des Poètes - Luxembourg
Dernière mise à jour 29.06.2017