Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Marie-Jeanne Reichling


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Marie-Jeanne Reichling

Marie-Jeanne Reichling-Muller
Pétange

De 1961 à 1968, Marie-Jeanne Reichling fréquente l’école primaire à Pétange. Ensuite, de 1969 à 1971, elle poursuit ses études au Centre d’enseignement professionnel à Diekirch, qui devient, en 1979, le Lycée technique hôtelier Alexis Heck. En 1980, elle effectue via l’association SOS Villages d’enfants un stage professionnel dans le domaine de l’éducation et travaille par la suite au SOS Village d’enfants à Mersch. Actuellement, elle travaille au sein de la maison relais d’Echternach. En 2008, elle s’installe en Allemagne. En 2013, Marie-Jeanne Reichling est la secrétaire de la LSV. Dans le courant de l’année 2014, ses prises de position publiques au sujet du partenariat entre personnes de même sexe suscitent une polémique au cours de laquelle les membres du comité de la LSV, autour de la présidente Mireille Weiten-de Waha, prennent leurs distances par rapport à la secrétaire et, en même temps, démissionnent.

Marie-Jeanne Reichling est auteure de littérature d’enfance et de jeunesse. Dans Lausania, elle décrit, de façon adaptée à l’enfant, les modes de vie et de reproduction des poux et explique comment combattre les parasites. Dans le roman Warum Sven?, c’est l’amalgame dangereux entre le mobbing, la pression du groupe, les jeux vidéo violents et des parents négligents qui engendre presque une tuerie. Le roman Frust raconte l’histoire de jeunes qui souffrent de troubles alimentaires, tels que la boulimie et l’anorexie, ou encore d’un TDAH (trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité). Le roman Alex und die Suche nach seiner Identität a pour sujet l’amour homosexuel entre adolescents. Bien que l’homophobie soit récusée, l’homosexualité apparaît comme une orientation sexuelle qui n’est pas voulue par Dieu. Vivre son homosexualité à fond est un acte infâme qui, avec l’aide de la foi chrétienne, doit être surmonté dans un processus de maturation mentale.

Le seul roman pour adultes de l’auteure, Todesspritze außer Kontrolle, a pour sujet l’euthanasie et se place dans le contexte de la légalisation de celle-ci au Luxembourg. L’action se passe dans un avenir proche : par cupidité et par conviction de devoir contribuer à la réduction de la population, deux médecins sans scrupules forcent leurs patients à consentir à l’euthanasie et, en cas de refus, les tuent tout simplement. Marie-Jeanne Reichling critique un changement de mentalité et une perte des valeurs morales dans un monde rapide, globalisé et axé sur le profit. Tout comme dans sa littérature de jeunesse, l’auteure mise sur la croyance, les liens familiaux traditionnellement forts et la découverte de soi-même. En 2014, elle contribue, tout comme les auteures Danielle Hoffelt, Maryse Krier, Colette Mart, Nathalie Ronvaux, Mireille Weiten-de Waha et Jacqueline Wolff, à la lecture scénique Mat Leif a Séil, qui, la même année, est mise en scène au Théâtre du Centaure. En 2016, Marie-Jeanne Reichling publie Exquisit, un volume contenant des poèmes, un court récit policier et des textes variés qui traitent de souvenirs d’enfance et de sujets tels que l’euthanasie, le TDAH et l’expatriation. Ils se fondent à la fois sur des éléments biographiques et fictionnels.

Cet article est signé Jeff Schmitz

Publications

Études critiques

Membre

  • LSV - Lëtzebuerger Schrëftstellerverband [1986-2016]
Citation:
Jeff Schmitz, « Marie-Jeanne Reichling », sous : , mise à jour du 10.05.2021, consulté le .