Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Sepp Thill


Photo :
© Collection CNL

Sepp Thill

Sébastien Thill
Hautcharage Orselina ()

Pseudonymes : Balafré (Le) ; Sepp

Après avoir passé son baccalauréat à l’Athénée de Luxembourg, Sepp Thill fait des études d’ingénieur à Paris. Il est employé de l’Arbed à Dommeldange jusqu’en 1918 et devient ensuite conseiller technique et représentant de la société Ferroknepper à Esch-sur-Alzette.

Pour Sepp Thill, la littérature est une composante essentielle d’une culture festive, privilégiant l’art de la déclamation par rapport à l’écriture. Comme auteur-compositeur et membre de jurys de nombreux concours de chant et de poésie, il a été étroitement impliqué au sein du Volksliedbewegung autour de Batty Weber, Max Duchscher, Poutty Stein et Peter Faber. Sepp Thill a été membre de la Kantatenfabrik Faberstein (fabrique de cantates), fondée en 1926 et rebaptisée Manaca en 1931. Les fêtes, réunions amicales et soirées de poésie organisées par ce groupe reflétaient l’idéal de sociabilité de Sepp Thill, qui estimait que le chant en groupe doit favoriser la convivialité et l’esprit poétique collectif. Ses propres poèmes ont été mis en musique par Guy Schons et Gérard Bintener.

Dans Gesabbelt Wirker, réalisé en collaboration avec Max Duchscher et republié en édition augmentée en 1949, Sepp Thill a recueilli ses propres poèmes, des histoires drôles en vers et des chansons humoristiques, mettant en scène le monde du travail, le quotidien et des personnages bizarres, mais aussi de la poésie patriotique, à travers laquelle il exprime sa crainte de la perte de l’identité culturelle. Les sujets abordés vont de la dénonciation du déclin des valeurs, en passant par des poèmes animaliers ou des complaintes religieuses, à des admonitions morales. Dans ses poèmes, humoristiques et ironiques, Sepp Thill s’adonne à des jeux de mots. Une série de poèmes satiriques ont été publiés dans Peck-villchen sous le pseudonyme de Le Balafré. Proche du mouvement Landwûol, Sepp Thill s’est opposé dans l’immédiat après-guerre à l’emploi public de la langue allemande au Luxembourg.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Chasse et pêche - Lëtzebuerger Juegd a Fëscherzeidong
    Noms utilisés
    Sepp
  • Titre des périodiques
    Mitock (De). E Wocheblad fir Jux an Zodi
    Noms utilisés
    Balafré (Le)
  • Titre des périodiques
    Peck-villchen (De). sengt a peckt all Woch fir 2 Frang
    Noms utilisés
    Sepp Thill

Études critiques

Membre

  • Kantatenfabrik Faberstein
  • Landwûol-Bewegung = Luxemburger Verein für ländliche Wohlfahrts- und Heimatpflege = [Société pour le] Retour à la Terre
  • MANACA - Manufacture Nationale de Cantates oder Kantatenfabrik Faberstein
  • Schmiereclub

Archives

Citation:
Claude D. Conter, « Sepp Thill », sous : , mise à jour du 14.05.2021, consulté le .