Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Martin Gerges


Photo :
© Wolfgang Osterheld/Collection CNL

Martin Gerges

Schwebsange Luxembourg

Pseudonymes : m.g. ; m.ge. ; m.g. / mg ; MG / M.G.

Fils et petit-fils de vignerons, Martin Gerges fréquente, à partir de 1926, l’école primaire à Schwebsange avant d’accomplir sa septième année d’études à Schadeck (B) et de suivre des études secondaires à l’Athénée de Luxembourg de 1933 à 1936. Jusqu’en mai 1940, il est inscrit à l’École normale d’instituteurs, puis, muté par sanction, il enseigne à Serrig, en Sarre, de 1940 à 1942. Par la suite, Martin Gerges est instituteur à Bettel (1942-1943), Lenningen (1943-1944), Mondorf-les-Bains (1944-1945) et Luxembourg (1946-1982). En 1951, il s’inscrit à l’École supérieure de journalisme à Paris et suit parallèlement, pendant une année, une formation supplémentaire en psychologie et en pédagogie à l’Institut national d’orientation professionnelle.

En tant que pédagogue, Martin Gerges s’est surtout occupé d’adolescents difficiles et issus de milieux défavorisés, s’engageant afin de favoriser leur intégration scolaire et sociale tout en participant aussi à l’établissement de l’enseignement complémentaire à l’échelle nationale. Par ailleurs, Martin Gerges a effectué des tests psychométriques sur des personnes souffrant de déficits sociaux et de troubles comportementaux, à Ettelbruck, entre 1954 et 1958, en collaboration avec Ernest Stumper et Camille Polfer. À partir de 1958, il défend les intérêts médicaux et sociaux de la Ligue HMC avec ses collègues René Gregorius et Émile Hemmen. Il est nommé instituteur de l’enseignement spécial en 1958 et instituteur de l’enseignement complémentaire en 1977. De par sa profession, il consacre de nombreux articles de presse aux questions d’éducation.

Martin Gerges a publié également des critiques littéraires, artistiques et théâtrales dans d’Lëtzeburger Land, Lëtzebuerger Journal, Lëtzebuerger Wënzer, Les Cahiers luxembourgeois, Galerie et Ons Stad. En tant qu’historien local, il s’intéresse à son lieu de naissance, Schwebsange, et consacre aussi, de par son intérêt pour les beaux-arts, des travaux aux peintres mosellans Nico Klopp, Jean-Pierre Beckius, Jos. Sünnen, Ernest Wurth, Nikolaus Brücher et Frantz Seimetz. Les thèmes favoris de Martin Gerges sont la Moselle et la viticulture, sur lesquelles il a entre autres publié une présentation historico-scientifique dans l’article Aus der Geschichte des Luxemburger Weinbaus, paru dans le journal Schriften zur Weingeschichte à Wiesbaden.

Martin Gerges s’est principalement illustré dans le domaine de l’édition et a été membre du comité de la Fédération luxembourgeoise des éditeurs de livres. À partir de 1953, il est l’instigateur principal d’un projet d’édition dans le cadre de la fête du vin de Schwebsange. En fait, il s’agit d’un supplément culturel, intitulé alors D’Schwétzbénger Muselpublikatiounen, devenu par la suite Les Publications mosellanes. En quarante-cinq ans, trente-six livres y sont édités, avec pour sujets l’histoire des localités et du territoire ainsi que l’art et la littérature mettant l’accent sur la Moselle en tant qu’espace historique, culturel et littéraire. En 1989 paraît le volumineux Mémorial 1989. La société luxembourgeoise de 1839 à 1989, édité à l’occasion des festivités du cent-cinquantenaire de l’indépendance du Grand-Duché de Luxembourg. Martin Gerges y veille, en tant qu’éditeur, à mettre en valeur l’histoire politique, sociale, économique, religieuse, artistique, scientifique et littéraire du pays. Il s’agit en fait d’un recueil que l’on pourrait considérer comme un complément au Livre du Centenaire de 1939 ou comme le précurseur d’une encyclopédie luxembourgeoise.

Cet article est signé Gast Mannes

Publications

Participations diverses

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Bulletin des instituteurs réunis du Grand-Duché de Luxembourg
    Noms utilisés
    m.ge.
  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Martin Gerges
  • Titre des périodiques
    Galerie. Revue culturelle et pédagogique
    Noms utilisés
    Martin Gerges
  • Titre des périodiques
    Heimat und Mission
    Noms utilisés
    Martin Gerges
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Journal / Letzeburger Journal / Journal / LJ. Politik, Finanzen a Gesellschaft
    Noms utilisés
    Martin Gerges
    m.g. / mg
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Land (d') / d'Letzeburger Land / LL. unabhängige Wochenschrift für Politik, Wirtschaft und Kultur
    Noms utilisés
    Martin Gerges
    m.g.
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Wënzer (De) / Letzeburger Wönzer (De). Organ vum Lëtzebuerger Wënzerverband
    Noms utilisés
    Martin Gerges
    MG / M.G.
  • Titre des périodiques
    Ons Stad. éd. par l'administration communale de la Ville de Luxembourg
    Noms utilisés
    Martin Gerges
  • Titre des périodiques
    Revue / Lëtzebuerger illustréiert Revue
    Noms utilisés
    Martin Gerges

Études critiques

Membre

  • Institut grand-ducal Section de linguistique, de folklore et de toponymie (1935-97)

Archives

Citation:
Gast Mannes, « Martin Gerges », sous : , mise à jour du 07.05.2021, consulté le .