Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Édouard Pierret


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Édouard Pierret

Born (Rosport-Mompach) Luxembourg

Pseudonymes : Erich Doermar ; Leberecht Guckinsland

Édouard Pierret, fils de garde-barrière, passe son enfance successivement à Useldange, Noerdange, Steinfort, Pétange et Wasserbillig. Il fréquente l’école primaire à Steinfort et le Gymnase à Diekirch, où il passe son baccalauréat en 1904. Ensuite, il fait des études de sciences naturelles aux Cours supérieurs à Luxembourg et aux universités de Graz, Paris et Leipzig jusqu’en 1908. Il commence à enseigner à l’Athénée de Luxembourg avant de reprendre ses études à Leipzig. À partir de 1914, Édouard Pierret fréquente l’École normale d’instituteurs et l’École industrielle et commerciale de Luxembourg. De 1917 à 1922, il est chargé de cours au Lycée de jeunes filles de Luxembourg et, de 1922 à 1940, à l’Athénée de Luxembourg. En 1941, il est destitué de ses fonctions alors qu’il enseigne à la Lehrerbildungsanstalt, l’institut de formation pédagogique à Ettelbruck.

Édouard Pierret a écrit des textes spécialisés pour les publications de la Société des naturalistes luxembourgeois et pour le quotidien Luxemburger Wort. En outre, il a contribué par des comptes rendus sur des ouvrages scientifiques au Luxemburger Zeitung. Il s’est surtout intéressé à la biologie et a écrit lui-même des ouvrages pratiques sur l’alimentation et la musculation, comme Der Mensch in gesunden und kranken Tagen (1929). Par ailleurs, il a collaboré entre autres avec Carlo Hemmer et Tony Biwer à la rédaction de critiques scientifiques et historiques sur l’agriculture, comme Allerhand aus eiser Landwirtschaft an de letzten honnert Jar (1939). Édouard Pierret s’est voué également à la parapsychologie. En 1932, il rend hommage aux activités de Goethe dans le domaine des sciences naturelles, sous le pseudonyme d’Erich Doermar, dans Der andere Goethe.

Édouard Pierret est l’auteur du récit de voyage Aus sonnigen Höhen, publié à la demande de Batty Weber dans le Luxemburger Zeitung et sous le pseudonyme de Leberecht Guckinsland. Dans ce témoignage précoce sur les voyages en avion, l’auteur raconte ses expériences à bord d’appareils de type Blériot de la Sabena à destination de Paris, Bâle, Zurich, Munich, Vienne et Prague.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Annuaire de la Société des Amis des Musées
    Noms utilisés
    Édouard Pierret
  • Titre des périodiques
    Bulletin de la Société des Naturalistes ([aka Fauna])
    Noms utilisés
    Édouard Pierret
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    Édouard Pierret
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Zeitung III [1868-1941] / LZ
    Noms utilisés
    Leberecht Guckinsland
    Édouard Pierret
  • Titre des périodiques
    Warte (Die) = Perspectives. Supplément culturel du Wort
    Noms utilisés
    Édouard Pierret

Études critiques

Membre

  • SELF / S.E.L.F. - Société des écrivains luxembourgeois de langue française
  • Société des naturalistes luxembourgeois
Citation:
Claude D. Conter, « Édouard Pierret », sous : , mise à jour du 10.05.2021, consulté le .