Jean Nicolas Moes

J.-N. Moes; Johann-Nicolas Moes

Pseud.: Augustus Carolus ; Dr. John aus London ; Ên dén och Néckel hêscht ; Jean Latour ; Jéhan Latour ; Jack Reporter ; Jan van Wyler

Weiler-la-Tour - Luxembourg


Après avoir passé son baccalauréat à l'Athénée de Luxembourg en 1877, Jean Nicolas Moes fit des études de lettres aux Cours supérieurs à Luxembourg et, pendant deux ans, à l'Université de Bonn. Puis il renonça aux études et devint temporairement instituteur à l'école primaire supérieure de Vianden. Par la suite, il se consacra au journalisme. À l'instar de son contemporain Batty Weber, il marqua de son empreinte cette profession pendant trois décennies. Il débuta au Metzer Zeitung, où un article sur le passé de l'empereur, Reminiszenzen eines Studiengenossen unseres Kaisers, lui valut l'expulsion d'Allemagne. De retour au Luxembourg, il fonda le magazine Der Tourist. Par ailleurs, il fut rédacteur au sein des journaux et périodiques : Das Freie Wort (1884-1887), De Letzeburger Kladderadatsch (1886-1888), Escher Volkszeitung (1887-1888), Luxemburger Freie Presse (1887), Escher Post (1889), Die Volksstimme (1886-1888) et Der Volksbote (1889-1907). De plus, il fut collaborateur des périodiques Der Landwirth, de Kur- und Fremdenblatt (Mondorf-les-Bains) et du Düdelinger Zeitung. Une biographie de John Grün date de 1897.

Jean Nicolas Moes collabora étroitement avec Karl Mersch. Ainsi, il contribua des articles au journal pour enfants Komm mit mir et fut rédacteur de l'hebdomadaire Das Luxemburger Land, dans lequel il publia de nombreux articles relatifs au folklore et à l'histoire locale, notamment un recueil de dictons luxembourgeois, mais aussi des poèmes, des récits et des nouvelles, en partie traduits de l'anglais et du français. Jean Nicolas Moes traduisit en allemand une série de légendes bretonnes de Paul Féval qui mettent en scène un barde. D'autres légendes évoquant des sujets religieux, notamment la vénération de la Sainte Vierge, et présentées sous forme de vers, sont reprises dans Legenden-Cyclus. Dans un deuxième tome, le barde mélange des faits historiques et des éléments surnaturels ou païens dans des récits comme Gaita, die Tochter des Barden ou Die weiße Frau. Quelques poèmes de Jean Nicolas Moes ont été mis en musique par Laurent Menager.

En 1883, une série d’articles polémiques sur Dicks et sa collection de légendes parut dans le journal Luxemburger Land sous la signature de "Dr. John aus London". Des pistes sérieuses démontrent, sans livrer la dernière certitude, que derrière ce pseudonyme se cache Jean Nicolas Moes, plutôt que Nicolas Gredt comme certains l'ont affirmé.

Une lettre d'adieu de Jean Nicolas Moes à ses lecteurs, intitulée Abschiedsbrief des verstorbenen Redakteurs des Volksboten, Herrn J.N. Moes, an den Leser et en partie rédigée par Batty Weber et Joseph Weber, fut publiée à titre posthume, le 12 août 1907, dans Der Volksbote.

Roger Muller

Œuvres

Titre Année Langue Genres yearsort
Legenden-Cyclus. Klänge aus der Bretagne
Jan van Wyler (Jean Nicolas Moes) [Auteur(e)]
[1878]
DEU
1878

Traductions et adaptations par l'auteur

Titre Année Langue Genres yearsort
Sagen der Bretagne von Paul Féval, frei nach dem Französischen von J. N. Moes
Paul Féval [Auteur(e)]
Jean Nicolas Moes [Traducteur, -trice]
1886
DEU
1886

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
Escher Volks-Zeitung
Jean Nicolas Moes
Freie Wort (Das) I
Jean Nicolas Moes
Jack Reporter
Hémecht / Ons Hémecht / 'T Hémecht
Jean Nicolas Moes
Komm mit mir !. Unterhaltungsblättchen für die liebe Jugend
Jean Nicolas Moes
Landwirth (Der) / Landwirt (Der)
Jean Nicolas Moes
Jack Reporter
Letzeburger Kladderadatsch (De). Humoristischt-satyrischt Wocheblât
Jean Nicolas Moes
Luxemburger Hauskalender
Jan van Wyler
Luxemburger Land (Das). Organ für vaterländische Geschichte, Kunst und Literatur
Augustus Carolus
Dr. John aus London
Jean Latour
Jéhan Latour
Jean Nicolas Moes
Luxemburger Land in Wort und Bild (Das). Illustrierte Wochenschrift für inländische Geschichte, Altertumskunde, [...]
Jean Nicolas Moes
Luxemburger Wort / d'Wort / LW
Jan van Wyler
Metzer Zeitung
Jean Nicolas Moes
Obermosel-Zeitung / OMZ
Ên dén och Néckel hêscht
Jean Nicolas Moes
Tourist (Der). Ein Führer durch das historische romantische Grossherzogtum Luxemburg und dessen nächste Umgebung.
Jean Nicolas Moes
Volksbote (Der)
Jean Nicolas Moes

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
1932 Am Rande: 25 Jahre. In: Escher Tageblatt 9.8.1932, S.
1932 Am Rande: 25 Jahre [zu Jean-Nicolas Moes]. In: Tageblatt 9.8.1932, S. 3
1948 Jean Nicolas Moes, Journalist und Volkskundler 1857-1907. In: Les Cahiers luxembourgeois 20 (1948) 4, S. 296-302.
Dernière mise à jour 19.02.2014