Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Robert Soisson


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Robert Soisson

Schifflange

Pseudonymes : Rob

Robert Soisson fréquente l’école primaire à Esch-sur-Alzette avant d’y intégrer le Lycée de garçons. Après son baccalauréat en 1969, il fait des études en psychologie à la Ruprecht-Karls-Universität à Heidelberg. Ensuite, il travaille jusqu’à sa retraite en 2006 au service médico-psycho-pédagogique de la Ville d’Esch-sur-Alzette.

Robert Soisson dessine des caricatures depuis les années 1960. Initialement surtout pour le journal D’Ro’d Wullmaus et pour des associations politiques de gauche, plus tard principalement pour la revue forum. Il publie également des contributions scientifiques au sujet des droits des enfants et des jeunes, axées sur le volet pédagogique, pour lesquels il fournit ses propres dessins. Plusieurs de ces contributions publiées entre 1980 et 2010 sont reprises dans le recueil Das Echternach Syndrom paru en 2017. L’auteur y examine d’un œil critique les politiques gouvernementales luxembourgeoises à ce sujet. En 2019, Robert Soisson publie une synthèse en langue française des écrits de l’historien allemand Heribert Illig sous le titre Charlemagne – une légende ? ou la Reconstruction de la chronologie selon l’historien Heribert Illig. Illig y réécrit l’histoire du Moyen Âge, en mettant notamment en doute l’existence de Charles Ier.

Robert Soisson a écrit les scénarios de deux BD autour des droits de l’enfant en collaboration avec Roger Leiner. La première BD, Décke Gas an der Krommheck, paraît en 1997. Cet album établit un contraste entre le monde des adultes, plein d’hypocrisie, et le monde des enfants, sensible aux injustices dans la société. La trame se tisse autour d’une affaire de corruption concernant un projet immobilier local, qui n’est dévoilée que grâce aux enfants, qui se rendent compte de leurs droits et en tirent le courage d’agir. L’album Ech och, publié en 2001, a une vocation plus didactique. Il récapitule d’abord les différents droits de l’enfant dans dix petites histoires et conclut avec une plus longue histoire sur les défis de l’adolescence. Les histoires sont racontées sans mots, pour permettre la compréhension indépendamment des connaissances linguistiques.

En 2021 paraît le deuxième volume de la bande dessinée de vulgarisation scientifique LUX:plorations auquel Robert Soisson a participé en tant que dessinateur. Cette BD, parue en quatre langues, a pour vocation de faire mieux connaître au grand public quelques-uns des projets de recherche actuels de l’Université du Luxembourg.

Robert Soisson est depuis 2015 le président de CartoonArt asbl, qui propose une plateforme pour les bédéistes luxembourgeois. Sous sa direction, l’association publie en 2017 le livre de référence Humoristic Luxembourg, qui donne un aperçu biographique de plusieurs bédéistes luxembourgeois. L’association compte parmi ses membres entre autres Marc Angel, Andy Genen, Sabrina Kaufmann, Roger Leiner et Fernand Weirich. On peut retracer les origines de cette association à la Kiischpelter Cartoonale, qui a eu lieu dans les années 1990 à Lellingen et d’où a émané également la revue de littérature et de caricatures De Flautert.

Cet article est signé Claude Kremer

Publications

Participations diverses

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Flautert (De)
    Noms utilisés
    Robert Soisson
  • Titre des périodiques
    forum. fir kritesch Informatioun iwer Politik, Kultur a Relioun
    Noms utilisés
    Robert Soisson
  • Titre des périodiques
    Ro'd Wullmaus (D')
    Noms utilisés
    Robert Soisson

Études critiques

Membre

  • CartoonArt.lu (Ex Kiischpelter Cartoonale)
Citation:
Claude Kremer, « Robert Soisson », sous : , mise à jour du 25.02.2022, consulté le .