Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Andy Genen


© Andy Genen

Andy Genen

ND Genen
Luxembourg

Pseudonymes : -ND!- ; -ND!- Genen

Andy Genen fréquente l’école primaire à Schifflange, puis rejoint le Lycée Hubert Clement à Esch-sur-Alzette, où il est membre de la troupe théâtrale de jeunes Namasté. Comme le Lycée Hubert Clement ne dispose pas d’une section artistique, il accomplit ses deux dernières années d’enseignement secondaire au Lycée de garçons d’Esch-sur-Alzette. Après le bac en 1998, il travaille d’abord comme enseignant remplaçant, avant de s’inscrire en 2000 à l’École supérieure des arts Saint-Luc à Bruxelles, en section bande dessinée. Il termine ses études en 2003 avec un graduat en arts graphiques/bande dessinée. Depuis lors, il est dessinateur et illustrateur indépendant.

En 2004, il entre en contact avec Lucien Czuga et Roger Leiner, qui lui donnent l’occasion de participer à l’album de Superjhemp De Fluch vun der 23 (2004) en y réalisant une page. Suite à cette collaboration, Czuga l’engage comme dessinateur pour sa série De leschte Ritter. Le premier album de cette BD de fantasy paraît en 2005, après avoir été publié en tant que feuilleton BD dans Revue. La trilogie raconte l’histoire de Jean l’Aveugle, qui, après la bataille de Crécy, se retrouve soudainement dans le Luxembourg du XXIe siècle. Avec l’aide du personnage principal, Pedro, de ses amis et des Templiers, il doit tout faire pour empêcher la fin du monde.

En 2006, Andy Genen publie un portfolio, en français, qui rassemble des ébauches et des projets en cours. En 2007, il livre une BD courte à Josh Howard presents: Sasquatch des éditions américaines Viper Comics. Au cours de la même année, il publie les premières pages d’une nouvelle BD de superhéros dans la revue allemande Outline. Au cœur de l’histoire de De roude Puma se trouve Andy, un garçon qui tente d’imiter son idole Roude Léiw, sans pourtant posséder les mêmes pouvoirs surhumains. L’intégralité de la BD paraît en 2012 en luxembourgeois. Elle est également publiée en 2014 en quatre parties dans la revue néerlandaise Superhelden, à côté de traductions néerlandaises de séries comme Savage Dragon, Herobear & the Kid et Calvin & Hobbes. Pour De roude Puma & de Superjhemp krossen ouwer de 2015, Genen s’inspire d’une pratique courante de la BD américaine en réunissant sa propre création et Superjhemp dans une mission visant à sauver la planète. En 2018 paraît le premier album de la série Tow & Tank. Dans E Mann, säi Panzer an en Zombie, un dépanneur, taciturne au point de ne pas même révéler son nom, rencontre Helga, une zombie inoffensive mais quant à elle très bavarde. Ce drôle de couple part pour une aventure à travers un monde qui défie les codes du genre et qui révèle un style propre à Genen. Le deuxième volume, Vu bossege Bicher a kämpferesche Kiewerleken, paraît en 2019 ; le troisième, D’Jünger vum Gil’ Den Sul, suit en 2020. La BD a été traduite en plusieurs langues.

La première collaboration d’Andy Genen avec John Rech date de 2009. Ils se rencontrent lors d’un match de basketball pour ZAK (Zesummen aktiv fir Kanner), une association en faveur de l’intégration d’enfants mentalement handicapés dont Genen avait conçu la mascotte. De cette rencontre résulte le premier Sonic Comic. Les trois premiers albums de cette série s’appuient sur un format commun. Il s’agit chaque fois d’un album du groupe Dream Catcher, accompagné d’une BD qui reprend les éléments narratifs des chansons. Ces trois albums de la série existent en version luxembourgeoise et en version anglaise. Le quatrième album diffère légèrement des trois précédents. Il est bilingue (luxembourgeois et anglais) et contient 13 cartes postales dessinées entre autres par Marc Angel, Sabrina Kaufmann et Mireille Weiten-de Waha. Au début de la série, les personnages principaux sont Junior, dont la mère est morte très jeune, et son père, un musicien de rock qui commence à sentir le poids de l’âge. Le quatrième album est centré sur Dream Catcher. Le personnage de Junior refait son apparition en 2011, dans une nouvelle série intitulée Dem Junior seng Aventuren. Le premier album est également accompagné d’un disque de Dream Catcher. La série compte désormais trois volumes. Les strips à quatre cases tirent leur inspiration d’une part de Calvin & Hobbes de Bill Watterson et d’autre part des Peanuts de Charles M. Schulz.

En 2012 paraît le premier album de la série en deux volumes Gefaangen an der Diddelenger Geschicht, commandée par la commune de Dudelange. Les deux personnages principaux, Alex et Tun, découvrent une machine à remonter le temps qui les renvoie accidentellement à l’âge de pierre. Lors de leur périple pour retourner dans le présent, ils revivent les moments clés du développement de la ville et de sa région. Les mêmes personnages font leur retour en 2015 dans Cache oder Mënz, publié dans le cadre d’un événement de géocaching organisé par la commune de Dudelange. L’album contient un géocoin en série limitée conçu par Genen.

En 2020 paraît la bande dessinée Fortific(a)tions, à l’occasion du 25ème anniversaire de l’inscription des vieux quartiers et des fortifications de la ville de Luxembourg sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Fruit de la collaboration entre six dessinateurs et trois scénaristes, cette BD raconte la vie et l’histoire de la ville fortifiée en cinq épisodes liés à un récit cadre inspiré du roman Kleines Schicksal de Joseph Funck. L’album est paru en versions luxembourgeoise, française et anglaise. Andy Genen a dessiné une BD d’action, écrite par Marc Angel, traitant des séquelles de la Révolution belge au Luxembourg dans les années 1830. En 2021 paraît la bande dessinée de vulgarisation scientifique LUX:plorations à laquelle Andy Genen a participé en tant que dessinateur. Cette BD, parue en quatre langues, a pour vocation de faire mieux connaître au grand public quelques-uns des projets de recherche actuels de l’Université du Luxembourg.

Outre ces projets d’envergure, Genen illustre de nombreuses campagnes publiques, comme celle de la Journée mondiale du livre et des droits d’auteurs, et fournit les dessins pour les publications de Romain Jeblick et Ritchie Rischard. Il participe également à des projets d’étudiants comme RTL Déckkäpp, paru en 2012, en collaboration avec le Lycée classique de Diekirch. En 2014, il développe Lanie’s Big Dream, une introduction à l’art de la création de BD, en collaboration avec des étudiants du Lycée Aline Mayrisch. En 2014, il coordonne le recueil de BD pour enfants Lëtzibuch 1, pour lequel il illustre à nouveau un scénario signé John Rech, et qui rassemble également Mireille Weiten-de Waha, Marco Weiten, Lucien Czuga, Pascale Velleine et Roger Leiner. En 2017 paraît le deuxième volume de The Mike Wieringo Tellos Tribute, une collaboration entre plusieurs dessinateurs et l’auteur Todd Dezago. Ce projet collectif vise à perpétuer la série Tellos, signée Todd Dezago et illustrée, jusqu’à sa mort en 2007, par Mike Wieringo. Le style de ce dernier a profondément marqué celui de Genen.

Andy Genen et John Rech obtiennent le Lëtzebuerger Buchpräis dans la catégorie livres d’enfants et de jeunesse en 2012 pour Gefaangen an der Diddelenger Geschicht, et une deuxième fois en 2015 pour le troisième album de la série Dream Catcher Music, Films & Dreams. En 2020, Genen remporte le concours de création d’un personnage BD pour le Festival international de la bande dessinée à Contern.

Cet article est signé Claude Kremer

Publications

Participations diverses

Traductions

Études critiques

Distinctions

Membre

  • D’Frënn vun der 9. Konscht a.s.b.l. = Les amis du 9e art a.s.b.l.
  • Namasté
Citation:
Claude Kremer, « Andy Genen », sous : , mise à jour du 25.02.2021, consulté le .