Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Josy Steichen


Photo :
© Collection CNL

Josy Steichen

Bernard Joseph Steichen
Soleuvre Esch-sur-Alzette

Fils d'agriculteur, Josy Steichen débute sa carrière professionnelle à la tête d'une petite entreprise de transports qu'il doit dissoudre à la suite de la crise économique mondiale. Après une année au chômage, il travaille dans les mines pendant quelques mois, puis devient grutier dans la sidérurgie. Josy Steichen est engagé dans le domaine associatif et au sein du syndicat ouvrier chrétien. Il meurt des suites d'un accident du travail.

Dans les années 1930, Josy Steichen écrit des chansons, comme p.ex. Arbèchterschicksal, Oprichtig Left et Hèmechtsleft (1939), des saynètes, publiées sous forme de feuilles volantes, dont p.ex. Meng Freiesch et De Jang war zu Pareis am Dengscht, ainsi qu'un sketch et une scène de théâtre pour troupe amateur. Dans le cadre des festivités du centenaire de l'indépendance en 1939, il rédige le chant patriotique Onst lewt Hèmechtsland.

Cet article est signé Pierre Marson

Publications

Études critiques

Citation:
Pierre Marson, « Josy Steichen », sous : , mise à jour du 17.06.2016, consulté le .