Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Mimmo Morina


Photo :
© Collection CNL

Mimmo Morina

Domenico Maria Morina
Villafrati () Luxembourg

Mimmo Morina est le petit-neveu du poète sicilien Emilio Morina et l’époux de Nelleke Morina-Oostveen. Il passe son enfance à Termini Imerese en Sicile. Après son baccalauréat, il suit des études de droit à l’université de Palerme, où il passe son doctorat en 1957. Dans les années 1950, Morina voyage dans les grandes villes européennes et se lie d’amitié avec des intellectuels du monde entier. En 1958, il passe sept mois en Scandinavie, participant à l’élaboration d’un manuel de grammaire italienne destiné aux écoles norvégiennes. Par la suite, il travaille jusqu’à sa retraite pour les Communautés européennes à Luxembourg.

En 1972, Mimmo Morine fonda au Luxembourg la revue littéraire Nouvelle Europe. Arts-lettres-sciences, appelée aussi Nuova Europa ou NEeuropa. Ce magazine se consacre à la fondation d’une identité culturelle européenne, que son éditeur considère comme une condition à la réussite de l’Union européenne. NEeuropa décrit l’actualité dans les domaines de la sculpture, de la musique et de la peinture, avec un accent sur la littérature contemporaine. Jusqu’en 2000, la revue paraît deux ou trois fois par an. Parmi les collaborateurs, on compte Georges-Emmanuel Clancier, Léopold Sédar Senghor, Rosemarie Kieffer, Robert Schaack-Étienne, Henri Blaise, Pierre Roller, Paul Henkes, Pino Mariano et Vincenzo Rindone. Morina a écrit lui-même plusieurs articles dans NEeuropa. Il y évoque notamment la nécessité d’un dialogue entre intellectuels européens et le rôle des écrivains dans la société contemporaine. En 1982, il devient secrétaire général de la Fédération mondiale des poètes, fondée en 1968. En 1984, Morina est nommé secrétaire du département des études de littérature contemporaine de l’université La Sapienza à Rome. En 1991, il fonde le Forum des écrivains européens, dont la charte s’engage en faveur du respect des droits d’auteur. En 1997, Manuel Durán publie un échange de lettres entre Mimmo Morina et le poète estonien Ivar Ivask, illustrant l’importance que Morina attachait au forum.

Afin de favoriser les échanges culturels en Europe, Mimmo Morina fonde la maison d’édition Euroeditor à Luxembourg, où il publie la série de fascicules bilingues NEeuropa et l’anthologie Thalatta (1985) en collaboration avec son épouse, Nelleke Morina-Oostveen. Il lance également les séries Contemporary Poetry, Melusina, Les Ducats, Les Carrés, Contemporary Prose et Essay.

Les poèmes et les romans de Mimmo Morina ont pour sujet des valeurs sociales et morales. À l’instar de Selecta minima, ses poèmes engagés et souvent cyniques fustigent l’hypocrisie et la bureaucratie des organisations politiques européennes. Il a également abordé ce sujet dans Contrapunto, Le fragole et A canne mozze ainsi que dans le roman Il risveglio di Argo. L’autre thème dominant dans son œuvre est la Sicile. Il décrit les habitants, la nature et l’héritage culturel de l’île dans Hiera, Poiemata et Per mare. Le roman Argonauti di Via Telegrafo est une saga familiale qui raconte la vie d’un jeune Sicilien devenu fonctionnaire européen cosmopolite. Les recueils de poésie de Morina ont été traduits en néerlandais, en anglais, en français, en allemand, en roumain, en chinois, en portugais, en espagnol, en géorgien, en arménien, en macédonien et en grec. Ils ont souvent paru sous forme d’éditions bilingues.

Mimmo Morina a traduit lui-même des recueils d’autres poètes. En collaboration avec son épouse, Nelleke Morina-Oostveen, il a réalisé la version italienne, Cipressi e coralli, d’un ouvrage du Chinois Tin-wen Chung. De même, il a traduit Mordaciter et Pèlerin astral de Pierre Roller en italien.

En 2019, une chronologie détaillée de la vie de l’auteur a été publiée sous le titre Actio. Mimmo Morina 1933-2005, sous la direction de sa veuve Nelleke Morina-Oostveen et de son fils Marzio Morina. Ce volume de près de 600 pages contient des documents sur la vie du poète, des photographies, des lettres et des dessins et montre les liens artistiques qu’a su créer celui-ci par-delà les frontières et les langues.

Cet article est signé Sandra Schmit

Publications

Traductions

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Nuova Europa = Nouvelle Europe = NEeuropa. arts, letters, science
    Noms utilisés
    Mimmo Morina

Études critiques

Citation:
Sandra Schmit, « Mimmo Morina », sous : , mise à jour du 05.02.2021, consulté le .