Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Myriam Welschbillig


Photo :
© Myriam Welschbillig

Myriam Welschbillig

Luxembourg

Myriam Welschbillig fréquente l’école primaire de Dudelange puis le Lycée Nic Biever, ainsi que le Lycée Hubert Clement d’Esch-sur-Alzette. De 1984 à 1994, elle étudie les sciences appliquées à la linguistique et à la traduction à l’Université Ruprecht-Karl de Heidelberg. Myriam Welschbillig est traductrice indépendante spécialisée en langue luxembourgeoise. Elle travaille en tant que traductrice assermentée, corrige et révise des textes littéraires (notamment d’œuvres de Georges Hausemer, Josy Braun, Alain Atten, Jean Back et Linda Graf). Elle travaille entre autres pour les maisons d’édition luxembourgeoises Kremart et Schortgen, et enseigne l’orthographe de la langue luxembourgeoise au sein de l’organisation régionale Landakademie Luxembourg. Depuis mars 2019, elle préside le Conseil permanent de la langue luxembourgeoise.

Myriam Welschbillig a contribué à différents dictionnaires de la langue luxembourgeoise, notamment au Luxdico allemand-luxembourgeois (2008) et au Dictionnaire illustré luxembourgeois (2011). Elle traduit des catalogues d’exposition, comme Sammlungen des Fürsten von Liechtenstein (1995) ou Peuple européen, peuple étranger (2012) et des livres documentaires, comme Früh übt sich. Mediation für Kinder (2012) ou Parlons affaires! Le guide de survie de l'homme d'affaires (2014).

Myriam Welschbillig est responsable de la traduction de l’allemand, de l’anglais et du français vers le luxembourgeois de divers livres pour enfants d’auteurs étrangers et luxembourgeois. À côté d’albums illustrés pour les tout-petits, commer D'Pompjeeën, D’Nuetsdéieren, D‘Museksinstrumenter, Mäi Billerbuch vun de Faarwen ou encore De Villercher hir Stëmmen, les livres s'adressent souvent aux enfants d’âge préscolaire. En alternance avec Josée Klincker et Sonia Thewes, elle adapte la série des livres De Wollef ou De Wëllefchen d'Orianne Lallemand. Ici, un petit loup aborde avec les enfants des thèmes significatifs pour leur âge. La série autour de la vache Lieselotte alias Lizzie d’Alexander Steffensmeier est complétée par le livre de dessins Molen a spillen mam Lizzie (2018).

Par ailleurs, Myriam Welschbillig se charge de la traduction des livres De Schatz vu Lucilinburhuc (2017) et Wichapi (2019) de Marie-Isabelle Callier et Europa ënner dem Keeser Karel IV. Vu Lëtzebuerg (2016) de Corinne Kohl-Crouzet.

Cet article est signé Pascal Seil

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    forum. fir kritesch Informatioun iwer Politik, Kultur a Relioun
    Noms utilisés
    Myriam Welschbillig
Citation:
Pascal Seil, « Myriam Welschbillig », sous : , mise à jour du 31.08.2020, consulté le .