Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Victor Neuens


Photo :
© Collection CNL

Victor Neuens

Esch-sur-Alzette Esch-sur-Alzette

Pseudonymes : Lux ; ns / -ns ; N.V. ; R.S. ; Vic. ; V.N. ; V.N. (Esch) ; Y.

Victor Neuens est issu d’une famille de cheminots. Il est le grand-père de Jhemp Hoscheit et le beau-frère de Margrit Schuler. Après avoir fréquenté l’École industrielle et commerciale à Esch-sur-Alzette, il est employé dans l’industrie sidérurgique à partir de 1915. Par ailleurs, il s’engage sur le plan social et dans la politique locale. En 1914, il rejoint la Letzeburger Nationalunio'n et le Letzeburger Nationalinstitut de Lucien Koenig. En 1928, il devient correspondant local du Luxemburger Wort à Esch-sur-Alzette. Après la Seconde Guerre mondiale, il est longtemps conseiller communal et président de la commission scolaire à Esch-sur-Alzette.

Victor Neuens a été auteur, critique, historien littéraire et éditeur. Son œuvre s’inscrit dans la tradition de la littérature dialectale patriotique et catholique. Il débute en 1918 avec des poèmes publiés dans D’Natio'n. Ses recueils de poésie Meng e'scht Blummen et Kreiz a Kro'n sont dédiés à la nature et aux saisons, reflétant des humeurs humaines, des vertus quotidiennes ainsi que la fidélité envers la patrie et l’Église catholique. Ce sont surtout ses comédies et ses pièces de théâtre populaire qui lui ont valu une certaine notoriété. Entre 1922 et 1932, il publie toute une série de monologues humoristiques, sketches comiques et comédies avec chansons, dont certaines se réfèrent à des modèles étrangers. Neuens est aussi l’auteur de quelques pièces de théâtre populaire comme Dohém net wuel, ne'ere wuel et Fir Kreiz a Glaf, dans lesquelles il aborde des sujets classiques de la littérature régionaliste comme l’exode rural et la guerre des gourdins. La farce germano-luxembourgeoise E letzeburger Duell, parue sous le pseudonyme de Lux, dessine une caricature des officiers prussiens et de leur conception de l’honneur militaire. La notion même de duel est rendue absurde par la version luxembourgeoise, où l’arme employée est une tartine à la cancoillotte (Kachkéis) apparemment empoisonnée.

Victor Neuens s’est intéressé à la littérature de langue luxembourgeoise également en tant qu’historien de la littérature et éditeur. Dans les années 1920, il a publié des articles sur l’histoire de la poésie dialectale dans Obermosel-Zeitung et Jung-Luxemburg. En 1926, il fonde, en collaboration avec Max Goergen et Joseph Hurt, la revue Jonghémecht, qu’il dirige en tant qu’éditeur pendant neuf ans, jusqu’en septembre 1935. Neuens a publié des critiques théâtrales et des articles sur le théâtre amateur. En 1923, il fonde la maison d’édition Verlag Victor Neuens, ou Luxemburger Theaterverlag, qui publie non seulement ses propres pièces, mais aussi des œuvres de François Gilson, Adolf Berens, Max Goergen, Joseph Hurt, François Léger, Adolf Weis, Wilhelm Weis et Theodor Zenner. Neuens a analysé dans deux séries d’articles parues dans Heimat und Mission la poésie religieuse en langue luxembourgeoise : De religie'se Gedanken an eiser Dichtong (1939-1940, 1949-1950) et Ave Spes Nostra (1955-1958).

Cet article est signé Pierre Marson

Publications

Participations diverses

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Heimat und Mission
    Noms utilisés
    Victor Neuens
  • Titre des périodiques
    Hémecht (d') - La Patrie. Erausgi vun der Unio'n vun de Letzeburger Freihêtsorganisatio'nen
    Noms utilisés
    Victor Neuens
  • Titre des périodiques
    Jonghémecht / Jong-Hémecht. Zeitschrift für heimatliches Theater, Schrift- und Volkstum
    Noms utilisés
    V.N.
    N.V.
    Y.
    Vic.
    Victor Neuens
  • Titre des périodiques
    Jung-Luxemburg. Verbandzeitung der luxemburgischen katholischen Jugendvereine
    Noms utilisés
    Victor Neuens
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    ns / -ns
    Victor Neuens
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Zeitung III [1868-1941] / LZ
    Noms utilisés
    ns / -ns
  • Titre des périodiques
    Natio'n (D'). Nationalistesch Revue / Rewü
    Noms utilisés
    V.N. (Esch)
    V.N.
  • Titre des périodiques
    Obermosel-Zeitung / OMZ
    Noms utilisés
    Victor Neuens
    V.N. (Esch)
    V.N.
  • Titre des périodiques
    Rappel. Organ vun der L.P.P.D. = organe de la Ligue luxembourgeoise des prisonniers et déportés politiques
    Noms utilisés
    Victor Neuens
    ns / -ns

Études critiques

Membre

  • Hémechtssprôch / Heemechtssprooch
  • Luxemburgische Sprachgesellschaft (1924-35)
  • Nationalinstitut Letzeburg (1922-1927)
  • Nationalunio'n - Letzeburger Nationalunio'n
  • Theaterreformbewegung
Citation:
Pierre Marson, « Victor Neuens », sous : , mise à jour du 05.02.2021, consulté le .